Français | Occitan | Écrivez-nous

François Lagorce (1977-2020)

Sommaire

Identité

Formes référentielles :

Autres formes du nom :

Éléments biographiques

Engagements dans la renaissance d'oc

Source

vignette.jpg

« Francés », François LAGORCE, né le 28 mars 1977 à Périgueux / Décédé le 03/10/2020 à Périgueux est un personnage emblématique du Périgord Occitan. Il a œuvré à l’émergence d’une prise de conscience de la « cause » occitane dans l’institution départementale. Il quitte la fonction publique, pour créer Occitània creativa, entreprise coopérative qui prend appui sur la langue et la culture occitanes et met en lumière les richesses du territoire. Ses qualités humaines et intellectuelles ont permis à la Dordogne de changer la manière d’entrevoir l’occitanisme.



Identité


Formes référentielles :

François Lagorce

 

Autres formes du nom :

Francés o lo Francés (Forme occitane)

Éléments biographiques

François Lagorce était issu d’une famille paysanne résidant à St-Rabier (Dordogne). De père périgourdin (famille occitanophone) et d’une mère réunionnaise. Il apprend l’occitan à la cité scolaire Giraut de Bornelh à Excideuil. En 1999, il fait des études à l’université Michel de Montaigne à Bordeaux pour préparer un DEUG de lettres, mention « langue et culture occitanes » et c’est à partir de ce moment qu’il consacre toute sa vie à la renaissance d’oc.

François Lagorce décède le 3 octobre 2020 à Périgueux à l’âge de 43 ans.

Engagements dans la renaissance d'oc

François Lagorce a passé une partie de sa vie à œuvrer pour la promotion de l’occitan à travers différents postes dans la fonction publique territoriale. Tout d’abord, en tant que salarié d’une association départementale (Comité Périgord Langue Occitane, 2000) dans laquelle il a mis en place des projets d’actions culturelles et a soutenu les différentes associations du territoire. Il a été membre actif du tchatch’oc (ateliers de chants et conversations de 2005 à 2008) et a participé à de nombreuses manifestations culturelles départementales et inter-régionales.

Puis, au sein de l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord de 2008 à 2015 en tant que tant qu’agent territorial, il a participé activement au développement de la politique linguistique occitane. Lors de la collecte Mémoire(s) de demain1, il a travaillé aux entretiens filmés des locuteurs naturels du Périgord, puis il a coordonné la valorisation de ce matériau par de nombreuses restitutions publiques, la mise en œuvre de programmes de créations artistiques et la numérisation des entretiens auprès des Archives départementales. Il a coordonné et animé le service occitan auprès de quatre autres agents et a travaillé étroitement auprès de l’élu départemental délégué à l’occitan l’écrivain Jean Ganiayre. Cette collaboration les a conduits à la conception et la mise en place du premier schéma départemental de développement de la langue et de la culture occitanes en 2012. Cette étape politique et institutionnelle a marqué un grand pas dans la reconquête de l’occitan sur le territoire périgourdin.

En 2015, germent dans la pensée de François Lagorce les principes et fondements qui donneront naissance en 2016 à Occitània creativa. Cette structure dédiée à la valorisation et à la communication de nos territoires ruraux pense fermement que la culture occitane, les mémoires et les savoir-faire, les vécus et les récits sont les outils de la reconquête de nos avenirs.

Par son expérience vécue lors des collectes, François Lagorce savait que les histoires que l’on se raconte fondent nos cultures et œuvrent à l’écriture de nouvelles histoires. Des histoires que l’on pourrait écrire par nous-mêmes pour nous ré-inventer depuis nos racines, dans une grande liberté d’esprit et de ton sous l’égide du Paratge. Fondé et alimenté par ces idées, le cœur d’Occitània creativa (https://occitaniacreativa.org/) en est tout autant économique. Occitània creativa proposera une structuration d’entraide et de co-développement pour les professionnels qui y œuvrent. Cette structure, durant ses trois années d’existence, a accompagné des collectivités dans l'étude de projets à vocation culturelle, porté la direction et la mise en œuvre d'un réseau pluridisciplinaire de professionnels dans le but de répondre aux besoins des territoires ruraux, et a ainsi contribué à l'essor de l’Économie Sociale et Solidaire en Dordogne. De cette expérience est née la publication Territoires Résistants. Occitània creativa a également réalisé à Rouffignac la collecte de la mémoire de l'incendie de la ville par la division Brehmer et la scénographie de l'espace dédié au 31 mars 1944.

1 https://archives.dordogne.fr/a/535/memoire-s-de-demain-/ : Mémoire(s) de demain Collecte de la culture et de la mémoire occitanes L’opération Mémoire(s) de demain a été lancée par le Département de la Dordogne en 2006, dans un souci de sauvegarder puis valoriser la culture et la langue occitanes. Dans tout le département, des campagnes d’entretiens filmés ont ainsi permis de recueillir un important matériau ethnographique (contes, récits, chansons…) auprès des derniers locuteurs naturels de l’occitan. Le programme s’est achevé en 2014. Les enregistrements remis aux Archives départementales sont en cours de description et d’indexation avec l’aide de l'In’oc Aquitaine, devenu aujourd’hui le CIRDOC Institut occitan de cultura, pour une durée de 220 heures fin 2019.

Source

entretiens avec la famille, et avec ses ex-collègues à Occitània creativa

Collection

Commentaires

Pour pouvoir commenter ou poser une question, utilisez le formulaire ici

Ajoutez un lien vers cette biographie à vote site

Copiez le code ci-dessous pour l'intégrer à votre page web