Français | Occitan | Écrivez-nous

Vidal, Benezet (1877-1951)

Sommaire

Autres formes du nom

Éléments biographiques 

Engagement dans la renaissance d’oc

Le promoteur du Félibrige en Basse-Auvergne

L’œuvre littéraire

B-Vidal_vignette-Vidas_coll-BM-Clermont-ms-1967.jpg

Fondateur et président de l’Escolo de Limagno, élu Majoral du Félibrige en 1925 et membre de l’Escòla occitana, lauréat du concours de l’Académie des Jeux Floraux, Benoît Vidal - dit Benezet - fut le principal promoteur des mouvements de renaissance occitane en Basse-Auvergne au cours de la première moitié du XXe siècle.

Illustration : Benezet Vidal, coll. Clermont-Ferrand, Bibliothèque du Patrimoine de CLERMONT COMMUNAUTÉ, ms. 1967

Autres formes du nom

< Benoît Vidal (nom d’état civil)
< Bénazet Vidal (forme erronée)


Éléments biographiques 

Benezet Vidal naît à Pontgibaud dans le Puy-de-Dôme le 15 mai 1877. Instituteur avant de devenir percepteur à Billom puis à Lézoux, il fonde en 1920 l’Escolo de Limagno et fut un membre actif du consistoire du Félibrige durant l’entre-deux-guerres. Trésorier de l’Académie des Sciences Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand, il se fait connaître du milieu savant auvergnat par ses publications littéraires et philologiques dans les revues régionalistes, en particulier L’Auvergne Littéraire et artistique.

À sa retraite, Benezet Vidal s’installe définitivement à Clermont-Ferrand avant de trouver la mort lors d’un séjour dans son pays natal à Saint-Ours-les-Roches le 5 août 1951.

Engagement dans la renaissance d’oc

Le promoteur du Félibrige en Basse-Auvergne

Benezet Vidal est un écrivain d’expression occitane qui a été l’un des principaux artisans du développement du Félibrige en Basse-Auvergne. Il fonde le 11 juillet 1920, l’Escolo de Limagno, dont il est pour de nombreuses années le capiscol (président). La nouvelle Escolo félibréenne de la Basse-Auvergne organise des Jeux floraux annuels à Clermont-Ferrand qui récompensent des œuvres littéraires (poésie, prose et théâtre) en dialecte auvergnat. Benezet Vidal est particulièrement actif pour la diffusion de la langue occitane dans l’enseignement, en organisant notamment un concours scolaire annuel auxquels les instituteurs sont invités à faire participer leurs élèves. En 1936, il publie le Libret de l'escolan auvernhat (Clermont-Ferrand : Éd. de la Mantenensa d'Auvernha), anthologie des écrivains occitans auvergnats à destination des instituteurs souhaitant enseigner l’occitan dans leur classe. En 1925, il est l’organisateur des fêtes de la Sainte-Estelle à Clermont-Ferrand et devient à cette occasion majoral du Félibrige, nouveau titulaire de la Cigalo Limousino à la suite de Jean-Victor Lalanne (1849-1924).

On doit à l’action et à l’œuvre de Benezet Vidal le développement de la renaissance d’oc félibréenne en Basse-Auvergne. À l’exception de Régis Michalias (1844-1916), peu d’écrivains avaient jusqu’ici illustré la langue d’oc en Basse-Auvergne (Puy-de-Dôme, Brivadois), à la différence de la Haute-Auvergne (Cantal), où le mouvement félibréen s’était structuré dès les années 1870 avec une Escolo Oubernhato, auréolé du renom littéraire d'un Arsène Vermenouze (1850-1910).

Benezet Vidal fait ainsi figure de chef de file de la renaissance d’oc en Basse-Auvergne comme le rappelle le critique Camille Gandilhon Gens d’Armes au moment de sa disparition : « ne voyant en Basse-Auvergne plus personne disposé à relever le flambeau, [Vidal] le prit lui-même dans ses mains pieuses et modestes. 1 »

Benezet Vidal est un écrivain d’expression occitane en dialecte de Basse-Auvergne (occitan auvergnat). Par son œuvre et par son action au sein de l’Escolo de Limagno, il entreprend l’unification et la « restauration » de l’auvergnat dans la tradition de l’action félibréenne et de l’exemple mistralien : rôle central de la littérature et des écrivains associé à un intérêt pour les cultures populaires régionales, organisation d'événements félibréens pour l'illustration publique de la langue.

Actif au sein de l’organisation félibréenne, il est également en relation avec l'Escòla occitana qui, depuis Toulouse, œuvre au même moment pour l’unification graphique des parlers d’oc en concevant une graphie, dite alors « occitane » 2 , respectueuse de l’étymologie et de la tradition des textes médiévaux. Vidal a définitivement adopté la graphie de l’Escòla occitana lors de la parution en 1926 de son roman La serva (Toulouse : ed. Occitania), choix encore minoritaire chez les écrivains d'oc, et assez audacieux pour qu'il soit fermement soutenu par l’historien et écrivain auvergnat Georges Desdevises du Dézert : « Conformément à l’intérêt véritable de la Renaissance occitane et à la bonne tradition de Vermenouze, il adopte l’orthographe étymologique et rejette la graphie phonétique, qui est - littérairement parlant - une erreur formidable. Nous savons quelle grêle de tuiles peuvent pleuvoir sur notre dos en cette occasion mais nous conterons quelque jour à nos contradicteurs l’histoire de la Renaissance catalane, et ils verront de quel côté sont le sens pratique et la prévoyance de l’avenir »3.


Benezet Vidal, « Lo Grelet », carte-poème, ed. Seix (Ariège) : Escolo deras Pireneos, vers 1930. Coll. CIRDÒC, IC-F/2. IMG-2 légende : Benezet Vidal, « Lo Grelet », carte-poème, ed. Seix (Ariège) : Escolo deras Pireneos, vers 1930. Coll. CIRDÒC, IC-F/2.

L’œuvre littéraire

Benezet Vidal publie dès le début des années 1920 un premier recueil de poésies sur le thème de la vie paysanne, Flours de mountagno (Royan : ed. de la France littéraire) mais il se singularise surtout par une œuvre romanesque, cas assez rare chez les écrivains occitans d’avant-guerre. Paraît en 1926 La serva (1926), roman ayant pour cadre le monde paysan et un conflit familial provoqué par la « serve » (réservoir d’eau permettant l’irrigation des champs), puis en 1930 Un amor : jornau (1930), faux journal intime d’un ingénieur épris d’une jeune paysanne. Il est aussi l’auteur d’un troisième roman Jan Combralha, plusieurs fois mentionné4 dans les bibliographies de l'auteur, mais qui semble être resté à l’état manuscrit.

Benezet Vidal est aussi l’auteur de l’adaptation occitane du Cid auvergnat, comédie rustique en un acte de Georges Desdevises du Dézert. Cette comédie, représentée lors de la Sainte-Estelle au théâtre de Clermont-Ferrand le 30 mai 1925, a été publiée dans L’Auvergne littéraire et artistique (14, juin-juillet 1925). >> Consultez le tapuscrit sur Occitanica



À signaler également Lo veih Clarmont, recueil de poèmes sur Clermont-Ferrand et une Grammaire auvergnate qui sont restés à l'état de manuscrit 5.
Enfin il a collaboré à de nombreux journaux : L’Auvergne littéraire et artistique, Échos d’Auvergne, L’Avenir, Le Moniteur, La Revue des pays d’Oc, Le Feu, L’Alauza d’Auvernha (à partir de 1929), Almanach chantant de l’Auvergne, etc.



1. Chroniques - Bibliographies. Auvergne, Cahiers d’études régionales : Histoire, Littérature, Arts. Clermont-Ferrand : Imprimerie G. de Bussac, 1951, n°135, p.51.

2. GANDILHON GENS D'ARMES, Camille. Un Amor. L’Auvergnat de Paris. 4 avril 1931.

3. GANDILHON GENS D'ARMES, Camille. La Serva, roman en dialecte auvergnat par Bénézet Vidal, majoral du Félibrige L’Auvergnat de Paris. 17 avril 1926

4. « Chroniques - Bibliographies » dans : Auvergne, Cahiers d’études régionales : Histoire, Littérature, Arts, Clermont-Ferrand : Imprimerie G. de Bussac, 1951, n°135, p.53

5. « Collection CIRDÒC, Fonds du Collège d’Occitanie, dossier Bénézet Vidal. Consulter l’inventaire en ligne : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2014814108134011


Date de mise à jour : 2017-02-13 (AB)

Bibliographie et sources :

Bibliographie et sources

- Chroniques - Bibliographies. Auvergne, Cahiers d’études régionales : Histoire, Littérature, Arts. Clermont-Ferrand : Imprimerie G. de Bussac, 1951, n°135, p.51-55.
- CARRIERES, Marcel, Le roman occitan et catalan : du XVIe au XXe siècle, Revue des Langues Romanes. 1951, p.53, 264.
- GANDILHON GENS D'ARMES, Camille. La Serva, roman en dialecte auvergnat par Bénézet Vidal, majoral du Félibrige. L’Auvergnat de Paris. 17 avril 1926
- GANDILHON GENS D'ARMES, Camille. Un Amor. L’Auvergnat de Paris. 4 avril 1931.
- JUGE-CHAPSAL, Charles. Regards sur la littérature d'oc en Auvergne : De l'âge d'or des troubadours au temps du félibrige. Clermont-Ferrand : G. de Bussac, 1959, p. 73-74.
- LAFONT, Robert, ANATOLE, Christian. Nouvelle histoire de la littérature occitane : Tome 2. Paris : Presses universitaires de France, 1970, p. 677-679.
- “Bolegadisa Occitana”, Lo Gai saber. Nov./déc. 1921, n°14, p. 142-143.
- “ Bolegadisa Occitana”. Lo Gai saber. Juillet/août 1926, p. 253.
- “Crounico Felibrenco” dans : Armana prouvençau. 1926, p. 8-9
- Lou Felibrige. n° 111, 1951, p.7
- Los libres. Oc, 1931, n° 2, p.130.

Œuvres de Benezet Vidal

Ouvrages publiés :

- VIDAL, Benezet. Flours de mountagno = Fleurs de montagne. Royan : Ed. de la France littéraire, [1921?].
- VIDAL, Benezet. La serva = La serve. Paris ; Toulouse : Occitania, 1926.
- VIDAL, Benezet, Un amor : jornau = Un amour : journal, Aurillac : impr. Moderne, 1930.
- VIDAL, Benezet. Libret de l'escolan auvernhat. Éd. de la Mantenensa d'Auvernha, [1936].

Œuvres inédites :

- VIDAL, Benezet. Gramatica auvernhata = Grammaire occitane, s. d. [après 1943]. Manuscrit, 2 vol., 266 p. et 226 p. Coll. CIRDÒC, Archius e manuscrits, Fons Collègi d’Occitània.
- VIDAL, Benezet. Lo vièlh Clarmont, 1942. Manuscrit, 1 vol. 77 p. Coll. CIRDÒC, Archius e manuscrits, Fons Collègi d’Occitània.
- VIDAL, Benezet. Jan Combralha, 1927. Manuscrit, 1 vol., 205 p. Coll. CIRDÒC, Archius e manuscrits, Fons Collègi d’Occitània.
Voir toutes les publications de Benezet Vidal référencées dans le Trobador, catalogue collectif de la documentation occitane : Consulter le catalogue en ligne.

Fonds d'archives et manuscrits de l'auteur :

La plupart des manuscrits de Benezet Vidal ont été confiés par l’auteur puis ses descendants à Joseph Salvat, chef de file de l’Escòla occitana de Toulouse et président du Collège d’Occitanie. Regroupés dans les collections de manuscrits d’écrivains occitans du Collège d’Occitanie, ils sont conservés au CIRDÒC :

CIRDÒC - Dpt Archius e manuscrits, Fons del Collègi d’Occitània, dossier et manuscrits de Benezet Vidal :

- CQ 020/5 : Dossier Benezet Vidal
Voir la description en ligne sur Calames : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2014814108134011
- CQ 189 : Benezet Vidal / Lo vièlh Clarmont
Voir la description en ligne sur Calames : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2016412104292951
- CQ 190 : Benezet Vidal / Jan Combralha
Voir la description en ligne sur Calames : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2016412104498181
- CQ 191 : Benezet Vidal / Recueil de textes manuscrits
Voir la description en ligne sur Calames : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2016412114471291
- CQ 452-453 : Benezet Vidal / Gramatica auvernhata = Grammaire auvergnate
Voir la description en ligne sur Calames : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-2016412144539211
- CP 461/19 & CP 461/20
98 lettres de Benezet Vidal envoyées à Joseph Salvat entre 1924 et 1951
- CP 608/36
12 lettres de Benezet Vidal envoyées à Prosper Estieu entre 1922 et 1939


Fonds complémentaires :
Réseau de lecture Clermont Communauté. Bibliothèque du Patrimoine (Clermont-Ferrand) : Correspondance de Benezet Vidal et Georges Desdevises du Dezert, quelques poèmes manuscrits (ms. 1463 et 1967).

Colleccion

Commentaires

Pour pouvoir commenter ou poser une question, utilisez le formulaire ici